Page d'accueil | Plan du site | Contact   

Peuples et Montagnes du Mékong

S'informer Actualités Dons et Mécénat Chantiers Volontaires médicaux Autres Volontaires Voyages solidaires Vidéos Contact
Nos Missions médicales Handicap Témoignages Nous rejoindre

Mission médicale de Novembre 2014

Bilan de la mission médicale

avec l’Hôpital d’OUDOMXAI

L’équipe de médecins français accompagnée de médecins et d’infirmiers lao a pu se rendre dans trois villages différents à raison de 2 jours par village. Il s’agit des villages de BAN KHON, de BAN NAMHAENG et de NAXIENDY. Dans ces trois villages, les médecins et infirmiers franco-lao ont eu à prendre en compte un nombre important de personnes qui souhaitaient se faire examiner. Le travail s’est effectué au mieux des possibilités et certaines personnes ont dû être orientées, soit vers l’Hôpital, soit vers le dispensaire pour des examens plus approfondis ou pour une continuité de soins Le tableau suivant récapitule les différents symptômes rencontrés dans les 3 villages. Le constat de ces symptômes et de ces troubles doit être compris comme une modeste participation à la définition d’une politique de prévention.

Liste des symptomes rencontrés

  Pédiatrie Adulte
et
Gériatrie
Dentaire
Village
de
BAN
KHON
40 enfants examinés:
Otites
purulentes
Pyodermites
Pédiculoses
Parasitoses
Diarrhées
Infections
virales
Rhinopharyngites
76 femmes et 37 hommes
ont été examinés :
17 problèmes digestifs
8 tensions artérielles élevées
70 problèmes locomoteurs
(arthrose et lombalgie)
13 fatigues chroniques
11 problèmes ORL
6 de dermatologie
10 d’ophtalmologie
6 d’endocrinologie
5 de pneumologie
11 d’urogénitaux
2 problèmes de cardiologie
1 de MST--‐VIH
1 Epilepsie
43 patients :
79 extractions
1 consultation
Village
de
BAN
NAMHAENG
29 enfants examinés
dont 16 garçons
et 13 filles :
Otites purulentes
Pyodermites parfois très évoluées
Pédiculoses
Parasitoses
Infections
virales
Rhinopharyngites
Infections
fongiques
+
12 adultes examinés :
Problèmes locomoteurs
Ulcères
Problèmes urogénitaux
Fatigue généralisée
54 femmes et 40 hommes
ont été examinés :
17 problèmes digestifs
5 tensions artérielles élevées
40 problèmes locomoteurs
(arthrose et lombalgie)
6 fatigues chroniques
10 problèmes ORL
4 de dermatologie
13 d’ophtalmologie
7 de pneumologie
3 d’urogénitaux
4 problèmes de cardiologie
53 patients :
86 extractions
6 consultations enfants
Village
de
NAXIENDY
53 enfants examinés :
26 problèmes ORL
6 de dermatologie
4 de pneumologie
8 problèmes digestifs
3 pathologies chroniques graves
1 problème locomoteur
2 fatigues chroniques
44 femmes et 21 hommes
ont été examinés :
23 problèmes digestifs
6 tensions artérielles élevées
39 problèmes locomoteurs
(arthrose et lombalgie)
6 fatigues chroniques
2 problèmes ORL
2 de dermatologie
5 d’ophtalmologie
1 d’endocrinologie
6 de pneumologie
8 d’urogénitaux
58 patients :
97 extractions
6 consultations

Le nombre total de personnes examinées s’établit comme suit :
• 122 enfants (le nombre d’enfants par pathologie repérée n’a pas pu être comptabilisé dans les deux premiers villages. Nous ne disposons donc que des chiffres globaux).
• 344 adultes dont 154 pour des raisons dentaires.

Les problèmes médicaux qui nous ont semblé les plus importants :
• 150 personnes sont concernées par les problèmes locomoteurs (arthrose et lombalgie) sans doute aux charges lourdes dès la petite enfance.
• 65 personnes dont 8 enfants sont atteintes de problèmes digestifs principalement liés à l’alimentation et à un manque d’hygiène.
• 49 personnes dont 26 enfants ont des problèmes ORL (Otites purulentes par exemple, oreillons mal soignés). Nous savons qu’il existe de nombreux cas de surdité dans les villages non pris en charge.
• 22 personnes souffrent de problèmes pneumologiques. La fumée permanente qui existe dans certaines maisons Hmong ou Khamu est une des explications possibles.

Ces chiffres n’ont qu’un seul intérêt : celui d’exprimer une tendance. Ils ne constituent pas une vérité absolue.

La relation entre les médecins français et les médecins et infirmiers lao s’est déroulée dans de bonnes conditions d’informations et d’échanges.
Les médecins français ont pu intervenir en toute confiance et aucune remarque particulière ne leur a été formulée. A noter qu’il aurait pu être intéressant de constituer des équipes mixtes sous forme de binôme : médecins francais--‐médecins lao ce qui aurait sans doute permis un partenariat plus affiné.
A noter l’excellente participation des infirmiers lao. L’association a assuré la logistique de la mission. Elle a pris en charge la totalité des frais liés aux déplacements dans les villages (hébergement des médecins lao ; restauration, carburant pour deux véhicules, achat de médicaments).
Enfin l’association regrette de ne pas avoir pu disposer de son interprète habituel ce qui a pu entrainer quelques incompréhensions, soit par défaut de traduction, soit par méconnaissance culturelle.

Pour des raisons liées à des manifestations sportives importantes, il n’a également pas été possible de faire une évaluation commune de ces journées. Il nous paraît important que cela puisse se faire dans l’avenir quelque soit la nature de la mission.

L’association considère cette évaluation comme indispensable, souhaite pleinement s’inscrire dans la politique de santé du Laos et de la province d’OUDOMXAI et reste attentive à améliorer la qualité de sa relation avec ses collègues lao.
Dans ce sens, l’association souhaite répondre au mieux de ses possibilités aux demandes de formation des médecins et des infirmiers. Elle propose qu’une attention particulière se fasse en direction des médecins et infirmiers lao exerçant dans les différents dispensaires de villages.

Pour ce faire, l’association va proposer d’ici la fin du mois de février à l’administration de l’Hôpital et aux médecins lao, un programme de formation incluant des modalités pédagogiques précises.

L’association remercie les différentes administrations des Affaires Etrangères et de la Santé de la province d’OUDOMXAI d’avoir permis à l’association Peuples et Montagnes du Mékong d’avoir pu mener à bien sa mission.
Elle remercie plus particulièrement l’administration de l’Hôpital et les médecins qui ont su nous témoigner leur gentillesse et leur compréhension.

Jean Michel COURTOIS Président de l’association