Page d'accueil | Plan du site | Contact   

Peuples et Montagnes du Mékong

S'informer Actualités Dons et Mécénat Chantiers Volontaires médicaux Autres Volontaires Voyages solidaires Vidéos Contact
Construction du dipensaire de NAMPHOUAN Projet de construction d'une citerne à ANO Adduction d'eau à SIBOUNHUAENG Adduction d'eau à BAN HUAY PONG II Toilettes sèches à BAN PAKEO

Construction du dipensaire de NAMPHOUAN

En partenariat avec ALAL

Suite au succès de notre expérience précédente (dispensaire de SIBOUNHUANG en 2015), les autorités de santé de la Province d'OUDOMXAY nous ont sollicité pour la construction d'un nouveau dispensaire médical sur la commune de NAMPHOUAN. Ce dispensaire est conçu pour être un lieu de prévention, de soins, de formation et d'éducation au bénéfice d'une population locale fragilisée et démunie.

projet de dispensaire [984 KB]

La vérification de l’évolution du chantier sera effectuée par un Comité de construction composé de:
•9 personnes au niveau de la Province, dont 2 assistants.
•4 personnes au niveau du district (Le responsable des Chefs de village et un représentant du service de santé du district).
•2 personnes au niveau du village (Sans doute le Chef de village et le Directeur de l’école)

Ancien dipensaire inondé

INFOS DU JOUR 20 Octobre 2017

Le vendredi 20 octobre nous sommes partis à 10 heures du matin avec PHETSAMONE pour NAMPHOUAN.
Nous sommes arrivés à 15 heures déjà un peu fatigués. La piste a été difficile mais praticable à l’exception d’un passage qui nous posera problèmeau retour. Pour bien comprendre, il s’agit d’une piste de 40 kilomètres particulièrement boueuse avec 4 rivières à traverser.
Nous avons constaté les travaux de terrassement et nous avons pris le temps d’une rencontre avec le Chef du village, le Directeur de l’école et bien entendu nos amies infirmières. Ces dernières étaient particulièrement contentes de nous voir et elles ont bien rigolé avec PHETSAMONE.
Vers 17 heures 15, nous avons amorcé notre descente dans la vallée.Je souhaitais descendre assez rapidement à cause de la nuit mais PHETSAMONE s’est révélé bavard. Dans la première partie de la descente (la plus difficile techniquement), nous nous sommes embourbés. Il nous a fallu 2 heures, en pleine nuit, pour nous dégager.
Plusieurs personnes nous ont aidé dans cette entreprise, notamment un monsieur d’origine KHAMU qui, pieds nus, n’a pas compté son aide et son énergie.
Nous sommes arrivés à notre Guesthouse à OUDOMXAY à 11 heures 30 du soir.
Antoine ayant amené du matériel médical pour le dispensaire de NAMPHOUAN, il est possible que nous puissions monter dans la semaine du 6 novembre.
Ce déplacement est cependant suspendu à l’état de la piste

INFOS DU JOUR 12 Novembre 2017

Evaluation du dimanche 12 novembre
Contre toute attente, nous avons été sollicités pour une rencontre officielle sur le chantier de construction de NAMPHOUAN. Plusieurs personnalités étaient présentes, dont: 3 représentants du Service de Santé de la Province d’OUDOMXAY, un représentant du Service de santé du district de HOUN, l’entrepreneur qui a bénéficié de l’appel d’offres, le Chef de village et le Docteur PHETSAMONE INDARA.
Contrairement à ce qui nous avait été dit, la piste n’a pas été améliorée de façon même partielle pendant les 15 premiers jours de novembre. La montée au village s’est cependant effectuée de façon plus aisée que précédemment.
Interrogés par nos soins, nos interlocuteurs ont affirmé que la piste serait refaite en 2018. Il n’y a cependant aucune garantie qu’elle soit effective pour l’inauguration du dispensaire envisagée pour la fin du mois de mars ou le début avril. Le même problème risque de se poser pour l’électricité.
Il a été procédé sur le terrain et sous l’autorité du représentant principal du Service de Santé de la Province et du Docteur PHETSAMONE INDARA, au métrage des futurs bâtiments. Benjamin CHASTENET, le volontaire de PEMM et moi-même avons vérifié que les côtes étaient scrupuleusement respectées.
Les tuyaux partant de la source pour arriver jusqu’au futur dispensaire ont été installés.
Ils devront être enterrés le moment venu.
Le talus qui se situe derrière le bâtiment principal (le dispensaire lui-même) n’est pas stabilisé et des blocs de pierres risquent encore de glisser, ce qui pourrait induire un potentiel accident.
La construction proprement dite doit commencer le lundi 13 novembre.

Infos du Jour 20 Novembre 2017

Les matériaux arrivent...
Le traçage au sol commence...
Le comité de pilotage du projet se réunit ...

Evaluation du jeudi 30 novembre 2017

Retenus par une manifestation à l’Institut Français à VIENTIANE, nous n’avons pas été en mesure d’effectuer notre visite surprise dans la semaine du 20 novembre. C’est donc ce que nous faisons ce jeudi 30 novembre.
Notre première surprise et contre toute attente, a été de constater la réfection de la piste qui mène à NAMPHOUAN. Il ne s’agit pas de la réfection totale toujours prévue en 2018 mais d’une réfection que l’on peut considérer comme significative.

Les ouvriers du chantier ont procédé à des excavations d’environ 1 mètre pour s’assurer de la solidité des fondations. Ils ont ensuite procédé à la mise en place des piliers de soutien et au ferraillage de la structure.
Nous avons constaté l’utilisation d’outils performants de mesure (laser) et les matériaux utilisés comme le ciment en provenance de Thaïlande sont réputés de qualité.
Nous avons compté 8 ouvriers sur le chantier qui logent sur place en raison de l’isolement du dispensaire par rapport à la vallée.
Le chantier avance à un rythme qui nous semble normal.
Nous avons interrogé le Chef de chantier qui nous a indiqué que le chantier pourrait être achevé pour la fin du mois de janvier 2018. Ces propos nous ont cependant semblé singulièrement optimistes. Interrogé le Docteur INDARA PHETSAMONE nous a confirmé que le chantier ne serait pas achevé avant la fin du mois de mars, le Chef de chantier ne faisant allusion qu’à la partie qui le concerne.
Le point délicat semble être la différence de niveau entre les deux plateaux où pendant la période de mousson, des risques d’éboulements dus à l’écoulement de l’eau pourraient se produire. Il nous paraitrait opportun, soit de construire un mur de soutènement, soit d’envisager des rigoles permettant d’éviter un ruissellement continu sur la terre.
Du fait de notre visite surprise, nous n’avons pas rencontré l’ensemble du personnel de santé rattaché au dispensaire, ni le Directeur de l’Ecole avec qui nous entretenons une relation partenariale privilégiée. Cependant en fin de soirée, nous avons pu dialoguer avec le Chef du village.
Nous envisageons de retourner à NAMPHOUAN le samedi 9 décembre 2017.

Evaluation du samedi 09 décembre 2017

Il s’agit de notre quatrième visite depuis que le chantier est commencé.
Nous nous sommes rendus à NAMPHOUAN avec le Docteur PHETSAMONE INDARA. Comme il a plu la veille, la piste s’est révélée glissante. Nous avons constaté que l’entreprise chargée de la réfection de la piste avait installé des buses en béton pour un meilleur écoulement de l’eau et éviter de trop constants ruissellements sur la piste elle-même. Les engins de chantier étant toujours en place, nous avons estimé que les travaux n’étaient pas achevés.
Le chantier lui-même est bien avancé et le dispensaire prend forme.
Il n’y a rien à dire de particulier sur les modalités de construction qui nous semblent conformes aux usages de la profession.
Le gros oeuvre sera probablement achevé à la fin du mois de décembre ou au début du mois de janvier.
L’échéance est toujours fixée pour la fin du mois de mars 2018.
L’accès au chantier n’est pas aisé dans la mesure où le passage qui le relie à la piste est provisoire et pentue. A titre d’exemple, les véhicules qui quittent le chantier pour se diriger vers le village, doivent faire une manoeuvre pour pouvoir tourner. Il conviendrait que l’accès entre la piste et le dispensaire se fasse de façon fluide.
Nous avons également rencontré ce jour le Chef du village et le Directeur de l’école.
Une visite officielle des différents responsables du Service de Santé de la Province d’OUDOMXAY est sans doute possible pour la fin du mois de décembre.

Situation au 02 janvier 2018

Situation au 02 janvier 2018
Les photos ci-dessous n’ont pas été prises suite à une visite du chantier.
Elles nous ont été envoyées par les responsables du Service de Santé de la Province de NAMPHOUAN dans l’attente d’une visite officielle qui doit avoir lieu en notre présence dans les 15 premiers jours de janvier.
Ces photos témoignent néanmoins du travail effectué.

 

Visite du 10 janvier 2018

Dispensaire, Toilettes et dortoir et logement des infirmières

Photos du 10 janvier 2018

 

Photos de fin Février 2018

Cérémonie au dispensaire de NAMPHOUAN

Depuis le mois d’octobre, nous vous informons de la construction du dispensaire de NAMPHOUAN perdu dans les montagnes du Nord Laos. Les travaux sont désormais achevés. Son inauguration a eu lieu le 9 avril 2018.
La cérémonie a commencé à 11 heures, en présence des nombreux représentants officiels de la Direction de la Santé d’Oudomxay, du représentant du Gouverneur, du représentant des Affaires Etrangères, des chefs des villages, d’une grande partie des habitants des villages, et des représentants de Peuples et Montagnes du Mékong.
Pour commencer, les différents acteurs du projets se sont symboliquement passés une grande clé en carton qui représente le sésame qui permet de faire fonctionner le dispensaire. Puis chaque représentant présent a pris la parole, adressant remerciements, et se félicitant de cette collaboration fructueuse. L’ambiance était bonne enfant, festive.
Puis une cérémonie de Baci a été menée pour l’ouverture officielle du dispensaire : le chaman a officié invoquant les esprits pour que le devenir du dispensaire soit le plus positif possible. Pour conclure, un grand repas fut offert, égayé de spectacles de danses traditionnelles représentant différentes ethnies laotiennes.
Les acteurs qui ont contribué à l’émergence de ce dispensaire peuvent être fiers de ce qui a été accompli. En premier lieu, nous pensons à Patrick HOSS, notre partenaire, sans qui rien n’aurait été possible. Il a été celui qui a permis que notre dossier soit accepté par le MAE du Luxembourg. C’est une marque de confiance que l’on ne peut pas oublier. Nous apprécions cette solidarité qui s’est construite au-delà des frontières et des intérêts partisans. Nous espérons pouvoir continuer cette collaboration.

Inauguration du dispensaire 9 avril 2018

 

Le projet continue

Il nous reste à équiper le dispensaire en matériel technique et médical et à accompagner l’équipe médicale pendant au moins 2 ans par des formations spécifiques leur permettant d’améliorer leurs compétences. Vous pouvez nous soutenir en participant à notre campagne de financement participatif. Aidez nous à atteindre les 100% sur :

Faire un don pour le dispensaire de NAMPHOUAN

Propulsé par HelloAsso

Pour aller plus loin !

La construction du dispensaire de NAMPHOUAN est avec nos partenaires le témoignage de notre volonté de travailler sur le moyen et le long terme et de de transmettre à chaque fois que possible, des compétences. Il ne s’agit pas d’être dans un processus de charité qui donne sans contrôle et au gré des émotions mais dans un processus de solidarité qui suppose un accord autour de règles communes.
Nous veillons particulièrement dans ce petit pays en voie de développement, ancien protectorat français, à ne pas créer par nos actions des situations qui mettraient nos interlocuteurs dans une situation de concurrence déséquilibrée.
Evidemment, cette posture est moins visible, moins communicante et donc moins médiatique. Pour autant, elle est plus efficace dans le temps et plus respectueuse de nos valeurs.
En tant que petite ONG, nous avons sans cesse à nous poser la question de l’éthique, à réfléchir sur le sens à donner à nos actions et aux conséquences qui peuvent en découler.
C’est pourquoi la réalisation du dispensaire de NAMPHOUAN se veut exemplaire. Elle a été réalisée avec les autorités légales du pays qui en ont la responsabilité; le dynamisme des infirmières; la participation du Chef de village et des habitants et notre volonté d’accompagnement pendant les deux années qui suivent.